Actions passées

actualites evenements 2014actualites evenements 2015actualites evenements 2016actualites evenements 2017actualites evenements 2018actualites evenements 2019

adherer association e ker

logos e ker jaune safran 600x600

Inscrivez-vous à notre lettre d'information - s'abonner

Afin que les messages envoyés pas E-KÊR ne soient pas considérés comme du SPAM et donc refusés, veuillez autoriser l'adresse contact@e-ker.org dans votre logiciel de messagerie. 

 

 

Journée de visite racontée par Anne...

Beau soleil au rendez-vous ce jeudi matin.
Nous sommes six, avec le sourire et nos petits bagages pour la journée.
Un œil sur la carte : direction Trémargat via l'Oasis de Pen an Hoat à Kergrist Moélou...
C'est parti !


 

A l'Oasis Pen An Hoat, nous sommes accueillis par Marie-Jo. C'est elle qui va nous faire les honneurs des lieux. La longère en pierre se réchauffe au soleil, tout est calme.... Un chat va nous accompagner le temps de la découverte. Marie-Jo vit à l'Oasis depuis trois ans. Avant, elle était installée en agriculture bio depuis 30 ans dans le Finistère. L'amour de la terre et des sols la guide.
visite oasis kergrist tremargat 16Les lieux d'ici, reliés au réseau « Terre et Humanisme » de Pierre Rabhi, forment  des stagiaires au jardinage et à l'agrobiologie. Sur 6000 m2, ils s'adressent à tous : particuliers, associations, entreprises.

En tant qu'Oasis, les lieux vivent depuis six ans. Ils avaient été acquis, il y a 20 ou 30 ans par un sculpteur qui a construit et aménagé les espaces tels qu'on peut les redécouvrir aujourd'hui. Le terrain est en pente. Celle-ci a été apprivoisée par des constructions de muretins qui délimitent des terrasses. Des buttes de cultures, on attend une bonne production dans les temps à venir. L'idée est d'améliorer encore la production, pour aller vers plus de subsistance.

Nous sommes sur les hauteurs du Kreiz Breizh, sur une arrête granitique. Le sol, très peu épais à l'origine, est sans cesse nourri par des apports de bois, compost, paille... Devant la maison, légèrement en contrebas, Marie-Jo termine la réalisation d'un mandala végétal. Il accueille les visiteurs tout comme les résidents. Il incarne l'équilibre énergétique et ne recevra que des plantes basses et des fleurs. Aspérule, armoise, menthe, millepertuis, les plantations déjà réalisées se présentent sur de petites ardoises piquées en terre. Les allées se répartissent en rayons, sur un sol couvert de chanvre aux propriétés vraiment intéressantes.

visite oasis kergrist tremargat 23En contrebas, il y a une grande serre, où démarrent les plantations. Plus bas encore, qui vient juste d'être dégagée, une source et son eau qui serpente dans un petit ruisseau. L'Oasis veut développer l'autonomie alimentaire. On y sert jusque 3000 repas par an ! Il y a onze places de couchage pour les stagiaires. Du printemps à l'automne, les lieux accueillent aussi des bénévoles durant une semaine chaque mois. En échange du gîte et de la nourriture, ce sont eux qui entretiennent les lieux. Nettoyer les terrasses, couper du bois, semer,  planter, récolter, il y a toujours à faire, au rythme des saisons. En ce début de printemps, des sculptures minérales ont été installées sur les reliefs, surprenantes, émouvantes même pour certaines.

Ici on forme aussi sur un an au métier d'animateur en agroécologie, on propose des stages liant cuisine et plantes sauvages …
La matinée dehors est vite passée. Nous nous retrouvons au chaud, autour de la table, avec nos provisions en partage. Les résidentes terminent une épluchée de pommes et nous accompagnent dans le repas !

C'est un moment délicieux et chargé d'émotions, chacun(e) se présente.
Autour de la grande table, Valérie, de Rostrenen, artiste plasticienne, passionnée de plantes sauvages et de rencontres humaines. Elle se dit vraiment touchée par le projet d'E-Kêr, elle parle de sa maison toute bâtie en auto-construction avec des gens venus de partout : terre, paille, chanvre… Johanna est arrivée en juillet. Elle a un contrat de 20 h/semaine, plus spécialement autour de l'accueil, l'hébergement, la  communication... Marion se consacre au public enfant. Elle fait aussi des jardins potagers et artistiques dans les écoles. Elle intervient aussi auprès de tous les publics sur la gestion des conflits. Elle a fait sa formation d'animatrice en agroécologie à Pen An Hoat. Anne-Catherine est ici en tant que bénévole. Elle arrive de Belgique et construit un projet en lien avec l'épicerie-bar-lieu d'accueil « le Champ commun » à Augan (56).

Brigitte, fondatrice de cet Oasis, est absente. Déjà cofondatrice de l'Oasis de Sebet dans l'Ardèche, c'est elle qui a acheté ce lieu en SCI. Elle porte aujourd'hui un autre projet ailleurs. Ceci fait que Pen An Hoat est en vente dans le réseau des Oasis en tous lieux, pour la somme de 250 000 euros !!! ça fait rêver !
Habitant les lieux, mais absente aujourd'hui, Madeline s'occupe du développement de l'agroécologie paysanne et accompagne les agriculteurs en transition.
Il est question aussi de Ronan Suignard, le sculpteur qui a donné vie au lieu, aujourd'hui installé à Ar Vevenn II, la lisière, au Trévoux  www.ronansuignard.com/visite.html
Nous nous présentons à notre tour : venus de Pont l'abbé, à l'écoute, émerveillés, attentifs,  il y a Magali, Dominique, Etienne, Hugo, Cécile et Anne.

visite oasis kergrist tremargat 14Des points communs ? La nature sous toutes ses formes, une idée du partage, se sentir utile, avec les autres, construire une culture commune du « comment on travaille ensemble »... Mais il est temps de se quitter car d'autres rendez-vous ont été posés!

Avant d'aller au bourg de Trémargat, détour par la base nautique où nous savons être attendus ! Mickael nous y accueille et présente rapidement les lieux, « forcément » gérés écologiquement... Encore un endroit où revenir ! Autour du lac de retenue sur les eaux du Blavet, quelques 6000 personnes passent par là chaque année.


Trémargat ! 207 habitants, écolieu à lui tout seul. Rencontre avec des habitants forts de leur « vivre-ensemble » C'est Madame la Maire, Yvette Clément, qui vient à notre rencontre sur le terre-plein du « parking », cœur du village. Nous la suivons jusqu'à l'épicerie dont la commune s'est dotée. Un lieu atypique, mis à la disposition d'une association par la mairie elle-même !

L'épicerie « Epice et Tout », propose de la nourriture bio - de l'épicerie et des productions laitières, maraîchères, viandes et pains transformés dans un rayon de 20-30 km ! Elle fonctionne avec une 50aine d'adhérents qui s'engagent pour au moins six mois. Un système d'abonnement permet de faire ses achats à prix coûtant ! L'épicerie a aujourd'hui trois ans d’existence, les bâtiments sont publics et l'association verse un loyer à la mairie. Elle fonctionne sur une gestion bénévole avec un noyau d'une douzaine de personnes particulièrement impliquées. En 2015, elle affiche un sourire radieux et assume son « insolente réussite » avec un chiffre d'affaire de 96 000 euros H.T. Le projet avait été bien étudié, inspiré d'un vécu déjà réussi à Rochefort-en-Terre. La mairie a créé le cadre, avec un prêt de 50 000 euros (E.P.F.R.) remboursé sur deux ans. Les habitants ont investi les lieux.
    

visite oasis kergrist tremargat 24

Pour la petite commune, tout est dans l'accompagnement financier et le choix des partenaires. Des fondations privées ont pu intervenir, c'est ainsi que l'église a été rénovée. Mais la population sait se mobiliser en organisant des fest-noz, des brocantes et en développant des chantiers participatifs auxquels s'inscrivent toutes les tranches d'âge ! Il règne ici une atmosphère particulière qui n'est pas due au soleil de ce début de printemps !

La gestion coopérative et participative est au cœur du fonctionnement de la commune. Aucun projet ne pourrait se faire sans les habitants. La maire actuelle se souvient qu’à la fin des années 70, quand, tous jeunes alors, de nouveaux arrivants ont monté une liste d'opposition pour bousculer un fonctionnement très « classique ». Sans élus au départ, ils finirent par emporter la mairie ! Celui qui devient maire ne réalise qu'un seul mandat. C'est un sacerdoce, il y a vraiment beaucoup de travail. « On est content de passer le flambeau, les anciens maires béquillent les nouveaux !». Presque tous les habitants de Trémargat sont dans l'associatif. Ils ne délèguent pas les choses. Les gens ont choisi d'habiter Trémargat pour le cadre de vie, la nature faite  de bois, friches, landes, les solidarités humaines. Les gens sont un peu « décroissants ». « Les anciens sont  fiers. Ils voient que le bourg tient la route ! ».

Concernant l'agriculture, il est impossible, sans volontés fortes, d'installer des jeunes... Une SCI s'est créée et s'est portée acquéreur auprès de la SAFER pour soutenir deux porteurs de projets : un éleveur de Salers, et un paysan-boulanger sur 5 ha. « On privilégie l'installation plutôt que l'agrandissement ! »
Aujourd'hui, la commune travaille sur la ressource bois, avec dès cette année des chantiers pilotes pour constituer une AMAP « bois-bûche » en économie circulaire ! Les bâtiments de la commune sont alimentés en électricité 100% renouvelable grâce au réseau « Enercoop ». L'équipe municipale compte bien prendre position très prochainement pour dire NON aux compteurs Linky et NON au TAFTA !

Trémargat est devenue une commune attractive et reçoit beaucoup de visiteurs. Des  demandes du réseau BRUDED, des communes, du département, de la région même ! Le partage de connaissances encourage les initiatives dans les communes rurales.

Depuis 2006, le PLU prévient le mitage du territoire. Le bassin d'emploi n'existant pas, il y a beaucoup d'auto-entrepreneurs. Le bourg est très animé car le « GAT » est dynamique : c'est le Groupe d'Animation de Trémargat ! Nous reviendrons boire un verre tout à l'heure dans le bar associatif de Trémargat, lieu de naissance et de vie de bien des animations locales. A l'heure qu'il est, il est fermé et on nous attend à la ferme pédagogique de François et Hamida!

François et Hamida sont arrivés là en 1976 avec un projet de vaches laitières. En 1990, ils ont installé un jeune en bio avec les vaches, pour se consacrer à la ferme pédagogique. François est un passionné, il est aussi apiculteur autour de quelques 25 ruches. C'est lui qui a construit en bois leur première maison !
Hamida est toute aussi passionnée et c'est un projet autour des plus jeunes qu'ils ont construit et s'apprêtent à léguer à leurs enfants.

Il y a des chevaux , des chèvres, cinq vaches « Froment du Léon », des cochons « qui mangent les petits restes des enfants » et une basse-cour en plumes de feu sur laquelle les coqs gaulois règnent en maîtres absolus !!!

visite tremargat 31mars2016 14La ferme accueille les enfants pour des séjours en immersion d'au moins une semaine. C'est un minimum pour « faire comprendre aux enfants les liens entre la terre, l'environnement, les animaux, la nourriture, la santé ». Le projet est de « vivre avec les paysans ». Traire, lever les œufs, donner les « restachou » aux cochons et bien sûr vivre en pleine nature construit un véritable art de vivre chez les enfants. François et Hamida sont membres du Réseau d'Education à l'Environnement en Bretagne et du réseau « Accueil paysan ». Ils accueillent aussi en woofing. En été leur ferme devient une colonie de vacances qui accueille des enfants de 7-13 ans venant de « partout en Europe » !

visite oasis kergrist tremargat 26La journée file, il est temps de rentrer en passant par le Trémargad Café. La mairie a racheté ce bar, pour le sauver, en 1995.  Il est devenu un café  multi-services avec gîte d'étape, le centre vital de la commune, géré depuis 2008 par l'association la Pépie. Deux salariées y travaillent, dont l'une en contrat aidé. Sur commande, le lieu fait dépôt de pain. C'est aussi là que se donnent les spectacles du GAT. qui font venir un petit monde jusque de Saint-Brieuc !


C'est à regret que l'on s'éloigne de ce Kreiz Breizh.
On y a rencontré une nature généreuse dans un environnement de toute beauté.
Les hommes semblent y être au parfait diapason !?

 

visite oasis kergrist tremargat 27

 

 

Oasis de Pen an Hoat à Kergrist Moélou

Tremargat


« Le premier pas ne t’amène pas où tu veux aller, mais il te sort d’où tu es»

 

 

 

 

logos e ker blanc 600x600

Association E-Kêr

Contactez-nous, cliquez

07 83 70 99 29 

 
 facebook e ker jaune safranyoutube e ker jaune safran

rejoignez nous adherez e ker jaune safran